Que dit la Réglementation thermique 2012 ?

Succédant à la RT 2005, la RT 2012 établit les règles à suivre dans la construction de logements à usage d’habitation et de bâtiments du secteur tertiaire. Elle définit entre autres des exigences minimales quant à l’efficacité énergétique du bâti, impose l’utilisation d’équipements à haut rendement et établit des normes pour assurer le confort d’été dans les bâtiments non climatisés. Dans le cadre de notre guide sur les normes et législations en vigueur en menuiserie, découvrez ici l’essentiel sur la RT 2012.

L’efficacité énergétique du bâti

La Réglementation thermique 2012 limite le besoin en énergie du bâtiment concernant l’éclairage, le chauffage et le refroidissement. Cette efficacité énergétique est mesurée par le coefficient Bbio prenant en compte la qualité de la conception et l’isolation du bâtiment. Cet indicateur tient compte du niveau d’étanchéité à l’air du logement. Il met aussi en valeur la conception bioclimatique du bâtiment afin de réduire les besoins en climatisation. La conception bioclimatique implique de mettre en place les dispositifs nécessaires pour optimiser l’éclairage naturel et le chauffage des pièces par les rayons du soleil. Notez que la valeur du coefficient Bbio dépend de nombreux facteurs tels que la localisation géographique, l’altitude, l’usage du bâtiment et la surface habitable le cas échéant. Le coefficient Bbio doit être indiqué lors du dépôt de la demande de permis de construire.

La limitation de la consommation énergétique

La RT 2012 vise à réduire la consommation d’énergie primaire du bâtiment. Cette limitation concerne 5 points importants, notamment l’éclairage, le chauffage, le refroidissement, la production d’eau chaude sanitaire et les auxiliaires tels les pompes et les ventilateurs. La RT 2012 établit le seuil à ne pas dépasser à 50 kWh/m²/an, correspondant à la valeur moyenne fixée pour les maisons BBC. Ce coefficient appelé Cep est aussi modulé en tenant compte de divers paramètres tels que la localisation géographique, l’altitude, le type de bâtiment, la surface moyenne des logements et le volume de gaz à effet de serre émis par les sources d’énergie utilisées. L’atteinte de cet objectif est conditionnée par l’utilisation d’équipements énergétiques à haut rendement.

Le confort dans les bâtiments non climatisés

La RT 2012 définit également les catégories de bâtiments pour lesquels il est possible d’optimiser le confort en été sans recourir aux équipements de climatisation. Ces bâtiments sont classés en CE1 ou CE2 selon leur localisation géographique et leur usage. La RT 2012 limite la température maximale à l’intérieur de ces bâtiments au cours de 5 jours successifs très chauds en été. La température maximale mesurée au cours de ces 5 jours est donnée par l’indicateur appelé Tic, lequel doit être inférieur à la température intérieure conventionnelle de référence ou Tic Réf.

A lire aussi

La loi PMR, qu'est-ce que c'est ?
Focus sur la réglementation acoustique
Opter pour un menuisier labellisé RGE/Qualibat
Les normes et législations en menuiserie extérieure
Les normes et législation en menuiserie intérieure

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter